FIBROME ET FERTILITÉ

EST-CE QUE MON FIBROME PEUT M’EMPÊCHER D’AVOIR UN ENFANT ?

Un fibrome est un développement de cellules de muscle lisse du myomètre, c’est-à-dire le muscle de l’utérus. Il se développe dans différentes couche de cet organe en formant une expansion qu’on appelle une tumeur. C’est une tumeur bénigne, donc elle n’a rien à voir avec un cancer. Cela dit, elle peut être responsable de différentes nuisances pour les femmes. Parmi celles-ci, la difficulté de tomber enceinte. En effet, le fibrome est associé à 5 à 10 % des cas d’infertilité. Alors cause réelle ou coïncidence ?

 

LES FIBROMES, UNE ATTEINTE FRÉQUENTE

On considère qu’au moins une femme sur  dix présente ou présentera un fibrome dans sa vie. Mais ce chiffre est probablement sous-estimé, certaines études parlant de 40 voire 50 %.  

Les fibromes peuvent être situés à différents endroits de l’utérus : à l’intérieur de la cavité, en dehors de celle-ci se développant vers les autres organes, à l’entrée de l’utérus…

Ses conséquences sont diverses. Ils sont souvent asymptomatiques. Mais ils peuvent entrainer des règles abondantes, des douleurs, des compressions des organes alentours. Et donc, une question est leur implication dans la possibilité de tomber enceinte.

L’IMPACT DU FIBROME SUR LA FERTILITÉ

Plusieurs mécanismes peuvent expliquer l’implication des fibromes dans la fertilité.

Tout d’abord une cause mécanique : la localisation du fibrome peut gêner la circulation des spermatozoïdes et leur rencontre avec l’ovule. Il peut obstruer l’entrée dans la trompe. Par différents mécanisme, le fibrome peut rendre difficile la nidation de l’embryon. Encore, les troubles hormonaux associés, notamment l’hyperœstrogénie, peuvent avoir un impact.

On voit donc qu’il y a plusieurs mécanismes qui peuvent être délétères concernant la fertilité. Mais est-ce que cela a des conséquences pratiques et surtout y a-t-il un traitement possible ?

Une première question : est-ce que les femmes portant un fibrome ont moins de chance de tomber enceinte ? La réponse est en fait difficile à donner car beaucoup de femmes porteuses de fibromes mais n’ayant de symptôme ne sont pas étudiées. Ce n’est donc pas la question la plus pertinente.

Le plus important est plutôt de regarder les couples en infertilité et voir si la présence d’un fibrome jouait contre eux. Et les études tentent à montrer que sa présence à un effet délétère sur la capacité de tomber enceinte. Cela dépend aussi de la localisation du fibrome : une localisation intramurale, c’est-à-dire dans la paroi de l’utérus, est plus problématique

Que faire alors quand un fibrome est en place et qu’il y a un désir de grossesse ?

LE TRAITEMENT DES FIBROMES

Quand un fibrome est symptomatique, quelque soit le symptôme, se pose la question de le retirer de façon chirurgicale. Cette intervention peut se faire, selon la localisation, soit par voie vaginale soit par voie abdominale. Pour la voie abdominale, l’intervention de choix et devenu l’intervention par caméra, ou coelioscopie. On voit qu’alors les capacités d’avoir un enfant augmentent

Il y a, dans certains cas, une alternative à la chirurgie : la radiographie interventionnelle par embolisation des artères utérine. Elle consiste à occlure certaines artères de l’utérus pour dévasculariser le fibrome et que, de ce fait, il se réduise.

Notons qu’il y a d’autres traitements du fibrome, mais qui ne sont pas pertinent quand il s’agit de fertilité.

 

UNE MALADIE QUI A EFFECTIVEMENT UNE CONSÉQUENCE SUR LA FERTILITÉ

La présence d’un fibrome a bel et bien un effet négatif sur la capacité d’avoir un enfant. Un traitement existe pour le traiter, notamment la chirurgie.

Nous sommes entièrement conformes aux lois RGPD. Nous nous engageons à protéger vos données et à protéger vos droits à la confidentialité.